Le T-Shape, ou l’art d’être à la fois curieux et spécialiste.

Lorsque l’on sait que les principales raisons d’échec d’une start-up sont relationnelles avant même d’être financières, il semble évident que le développement d’une startup et la réussite de celle-ci dépend pour beaucoup des personnes qui la compose. D’ailleurs, Sam Altman (CEO de Y Combinator) affirme très justement que “une Startup = Idea + Product + Team” et c’est intéressant de voir à quel point une start-up est avant-tout une entité humaine.

L’importance de recruter en Startup

Travailler avec les bonnes personnes c’est avant-tout savoir recruter les bonnes personnes. Dans une start-up, le recrutement est une activité 100% stratégique au même titre qu’une levée fond ; un mauvais recrutement pouvant être à la base d’un échec. Travaillant moi-même pour startup néerlandaise, je peux dire de ma propre expérience qu’un mauvais recrutement peut engendrer de nombreux sur-coûts et retards dans les plannings, tout en affaiblissant le moral des troupes. Autant ne pas se planter et trouver dès le premier coup les bonnes personnes.

Quel type de profil privilégié : les trois profils selon The Family

Dans un article de 2015, Hugo Amsellem de TheFamily décrit trois types de profils de compétences différents résumant bien le paysage de la tech actuelle.

• Le Fullstack

Le fullstack, ou plus communément le “généraliste », est le genre de profil “connaissant un peu, PLEIN de choses”. Sa connaissance des sujets n’est pas experte, mais suffisamment grande pour former une opinion constructive sur de nombreux sujets. Ce sont très généralement des personnes curieuses, aimant apprendre ET apprenant vite, ce qui leur assure une grande capacité d’adaptabilité face au monde changeant de la tech et de l’innovation. Malheureusement, l’aspect trop généraliste font que bien souvent ces personnes ne sont pas assez “suffisantes” pour solutionner des problèmes plus “experts”.

• Le Spécialiste

Le spécialiste, quant à lui, est tout le contraire du fullstack. Comme son nom l’indique, le spécialiste « connait beaucoup, UNE ou PEU de choses”. En un mot, c’est un expert. Il excelle dans son sujet. Et va rarement explorer au-delà… C’est d’ailleurs un peu son problème parfois : ne pas s’intéresser à des sujets transversaux.

• Le T-Shape

Et enfin, le T-Shape. Un T-Shape c’est un mix de Spécialiste & de fullstack. On parle de “T” shape pour représenter une combinaison de spécialisations “verticales” (connaissances pointues, en profondeur, expertises etc.) et de capacités “horizontales” (large panel de compétences somme-toute basique, curiosité à apprendre et découvrir de nouvelles choses etc.). Ce sont des personnes ayant des compétences et connaissances à la fois transversales, mais aussi plus poussées, voire expertes, sur des sujets en particulier. En bref, c’est le “parfait » équilibre entre expertise et curiosité.

 

Le site agileandlife.com résume parfaitement ce concept de ”T » en disant:

The “I”

“I is something you are talented at. I is something you are passionate about. I is something you love to focus on and work hard for. I is something for which you have good ideas easily. I is something at which you want to constantly improve and push the limits. I is something at which you constantly persist and keep creating new products to serve people.” (Source)

The “T”

“A dash over the I is your curiosity. A dash over the I is context knowledge that empowers your I. A dash over the I is leverage, since you need to work with other people, understand paradigms, the rules of life and industry, and future trends. A dash over the I is your foundation that allows you to dive as deep as possible.” (Source)
Pour conclure
La majorité des postes en startup sont multi-casquettes. Par exemple, j’ai été personnellement démarchée et recrutée en tant que Visual Designer, mais cela va au-delà du simple intitulé de “visual designer » puisque je suis amenée à collaborer avec des marketeurs, designers produits, ingénieurs mécaniques ou bien des ingénieurs informaticiens. De part ma propre expérience, je dirais que recruter un “spécialiste” ne serait pas la meilleur des idées pour une start-up. Aussi, de ce point de vue là, le profil T-Shape représente, quant à lui, un avantage différenciant & créateur de valeur au sein d’une équipe de startup. Adopter une posture T-Shape c’est adopter une ouverture d’esprit et ainsi élargir son champ de connaissances, tout en continuant la spécialisation sur un ou deux domaines en particulier.
Enfin, n’oublions pas que nous avons tous des intérêts et des goûts différents. Chaque T-Shape est unique. C’est pourquoi je conclurais en écrivant : Be a T-Shape, but be a unique T-shape. Be remarquable. 

No Comments

Leave a comment